AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THE VILLAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth K. Winston
fondatrice. Le sadisme est un art.
Elizabeth K. Winston

Messages : 200
Célébrité sur l'avatar : Keira Knightley.
Âge du personnage : 22 ans
Crédit avatar : © Javastates


« I'm so special »
• Mes relations:
• Suis-je libre ?: oui.
• Mon niveau de RP:
THE VILLAGE Left_bar_bleue5/10THE VILLAGE Empty_bar_bleue  (5/10)

THE VILLAGE Vide
MessageSujet: THE VILLAGE   THE VILLAGE Icon_minitimeLun 18 Jan - 20:12

THE VILLAGE.


Greenwich Village, ou The Village comme l'appellent la plupart des New-Yorkais, est un quartier essentiellement résidentiel, situé dans le sud-ouest du borough de Manhattan à New York. The Village est entouré par Broadway à l'est, le fleuve Hudson à l'ouest, Houston Street au sud, et la 14e rue au nord. Les quartiers qui l'entourent sont East Village à l'est, SoHo au sud, et Chelsea au nord. East Village, qui était autrefois connu sous le nom Bowery ou Lower East Side, est de temps en temps mentionné comme faisant partie de Greenwich Village. Il est cependant considéré comme un quartier voisin.

Le nom des lieux à New York changent, en raison de l'influence des promoteurs immobiliers, des autorités locales, ou tout simplement parce qu'un nom ne convient plus à ses habitants. Un nom ne change qu'à la condition que les résidents de la ville l'adoptent collectivement, ce qui prend des années lorsque, par un processus informel,en revanche, « Clinton » n'a jamais été accepté par la plupart des habitants du Village. De même, les résidents de New York se réfèrent rarement à la Sixième Avenue comme Avenue of the Americas. Un nouveau nom de quartier peut être controversé, comme peuvent l'être la perception de ses limites. Le village de Greenwich était mieux connu sous le nom de Washington Square au XIXe siècle.Greenwich Village était un petit village rural par le passé (d'où son nom) avant d'être englobé par New York. De ce fait, la disposition de ses rues ne coïncide pas avec la majeure partie du plan cadastral en forme de grille de Manhattan (établi d'après le Commissioners' Plan de 1811). Greenwich Village a été autorisé à maintenir le modèle de son tracé de rues quand le plan a été mis en application, ce qui a comme effet une disposition qui tranche avec la structure ordonnée d'autres parties de la ville. Plusieurs rues sont étroites et on retrouve des virages à la place de carrefours à angles droit. En plus, à la différence de la majeure partie de Manhattan, les rues du Village portent des noms plutôt que des numéros. Il existe bien quelques rues numérotées mais la numérotation ne se conforme pas toujours au modèle du reste de la ville et elle ne se poursuit pas dans les quartiers voisins. Par exemple, la 4e rue Ouest rejoint la 12e rue Ouest au nord du quartier. Greenwich Village se situe sur une ancienne zone marécageuse. Au XVIe siècle, les Amérindiens l'appelaient Sapokanikan (« champ de tabac »). Les premiers colons hollandais défrichèrent le site vers 1630 et le transformèrent en pâturage, avant de le nommer Noortwyck. Lorsque les Anglais firent la conquête de New Amsterdam en 1664, Greenwich Village, alors simple hameau, s'était développé séparément et à plus de trois kilomètres de Manhattan, qui était déjà plus grande et connaissait une croissance rapide. Le hameau devint officiellement un village en 1712 et sa première référence en tant que « Grin'wich » dans les archives de la ville date de 1713. En 1822, une épidémie de fièvre jaune s'abattit sur New York et poussa les résidents à s'installer à Greenwich Village, où l'air était plus sain. Après cela, beaucoup décidèrent d'y rester. Greenwich Village est connu dans le monde comme un des bastions de la culture artistique et d'un mode de vie bohème. Le quartier est réputé pour son pittoresque, ses artistes et sa culture alternative. En raison des attitudes progressistes de ses résidents, le Village a traditionnellement été le point central de nouveaux mouvements politiques, artistiques ou culturels. Cette tradition d'enclave avant-gardiste et de culture alternative remonte au début du XXe siècle et s'appuie à l'époque sur le développement de petites imprimeries, de galeries d'art et d'un théâtre expérimental.
Après la Seconde Guerre mondiale, Greenwich était fréquenté par les peintres de l'expressionnisme abstrait. En 1947, le Living Theatre est fondé et devient l'une des principales scènes du théâtre d'avant-garde. Le Village Voice, un journal d'investigation, est fondé en 1955.
Pendant l'âge d'or de la culture bohémienne, Greenwich Village est devenu célèbre pour ses personnages excentriques, tels que Joe Gould (décrit plus tard par Joseph Mitchell), le poète Maxwell Bodenheim (1893 - 1954), qui fut l'auteur d'un ouvrage intitulé Nu sur des patins à roulettes, avant de mourir assassiné par l'amant de sa femme. Aussi bien que ses greats initiés par Eugene O'Neill. L'esprit de rébellion politique était alimenté par le journaliste activiste John Reed, communiste de la première heure, mort en 1920, et enterré au Kremlin à Moscou. Dans un registre plus original encore, on pourra également citer Marcel Duchamp, artiste franco-américain aux tendances anarchistes et ses amis qui lâchèrent dans le ciel des ballons du haut de l'arche de Washington Square, proclamant ainsi la fondation de la « République indépendante de Greenwich Village ».
The Village devint encore important pour la scène de Bohème pendant les années 1950, quand la Beat Generation y focalisa son énergie. Voulant échapper à ce qu'elle ressentait comme un conformisme social oppressant, une collection d'écrivains, de poètes, d'artistes et d'étudiants en quête de liberté se dirigea vers Greenwich Village. Ce furent les précurseurs de la scène hippie d'Haight-Ashbury à San Francisco de la décennie suivante. Le Village et la ville New York ont joué plus tard des rôles centraux dans les œuvres de Jack Kerouac, Allen Ginsberg, et William S. Burroughs, entre d'autres. Greenwich Village a joué un rôle important dans le développement de la scène de folk music dans les années 1960. Trois des quatre membres des The Mamas and the Papas se sont réunis là. L'un des résidents du Village, Bob Dylan, était l'un des premiers compositeurs populaires de chansons du pays[4], et souvent les créations new-yorkaises influençaient directement le mouvement Folk rock de San Francisco, et ce dans les deux sens. La photo sur la couverture du Freewhelin a d'ailleurs été prise au Village.
La douzaines d'autres icônes culturelles et populaires ont fait leurs débuts dans le nightclub du Village, le théâtre, et coffeehouse scene, scène d'un café pendant les années 1950, 60, et le début des 70. Le Greenwich Village des années 1950 et 60 était au centre du livre de Jane Jacobs The Death and Life of Great American Cities, où elle l'a défendu ainsi que les communautés semblables, en même temps qu'elle critiquait la politique de rénovation urbaine de son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

THE VILLAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death will come soon™ :: Greenwich Village :: 
THE VILLAGE
-